Afrique Empowerment

Plural Performance Program

Talk Motivation Conference

banner-2.jpg
Inspire Greatness

Jean Kacou Diagou, une véritable lumière pour les générations futures.

Né en 1948 dans la commune de Cocody à Abidjan, il fait ses études secondaires au Petit Séminaire de Bingerville et obtient son baccalauréat philosophique en 1967 au Moyen Séminaire de Yopougon.

Jean Kacou Diagou, une véritable lumière pour les générations futures.

Partagez:

Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on facebook
Facebook

Destiné pour réussir et accomplir des choses extraordinaires, il a fait de sa vie une véritable lumière pour sa génération et les générations futures. À l’évocation de son nom, l’excellence sonne dans les esprits comme un évidence. Jean Kacou Diagou est un leader exceptionnel qui a su bâtir par la force du travail, de l’abnégation, la détermination et la persévérance un véritable empire dans la bancassurance sur le continent. À l’unanimité, le fondateur du groupe NSIA est une référence dans les cœurs et une véritable source d’inspiration pour la jeunesse africaine et les afro-optimistes qui croient au potentiel de l’Afrique. Retour sur les pas d’un géant contemporain.

Il est la preuve que véritablement tout est possible à celui qui croit. Par la foi, le travail et la vision, Jean Kacou Diagou a pu accomplir sa destinée et inscrire son nom à jamais en lettre d’or dans le panthéon des bâtisseurs de l’Afrique.

Né en 1948 dans la commune de Cocody à Abidjan, il fait ses études secondaires au Petit Séminaire de Bingerville et obtient son baccalauréat philosophique en 1967 au Moyen Séminaire de Yopougon. Il fait la première partie de ses études supérieures à l’université d’Abidjan où il obtient une licence en sciences économiques avant de s’envoler pour l’hexagone où il obtient en 1972 un diplôme d’assurance à l’Institut Nationale d’Assurances de Paris.

C’est à Paris que le prodige ivoirien démarre sa carrière professionnelle à l’Union des assurances de Paris (UAP) de 1972 à 1976 avant de prendre la décision de rentrer dans son pays. De 1976 à 1981, il est secrétaire général de la succursale UAP de Côte d’Ivoire. À 33 ans en 1981, il devient le directeur général de l’Union Africaine une filiale de l’UAP jusqu’en 1983. Il va continuer son ascension, devenant un dirigeant redoutable dans le secteur des assurances en Afrique francophone. De 1992 à 1994, il officie comme vice-président du Groupe Union Africaine. Une véritable consécration pour un dirigeant passionné et obsédé par les résultats.

En 1995, Jean Kacou Diagou après plus de 20 ans dans le monde des assurances décide de créer la Nouvelle Société Interafricaine des Assurances (NSIA) avec des capitaux essentiellement africains soit 300 millions de FCFA. Sous sa présidence, le groupe NSIA va connaître une croissance rapide et exceptionnelle. Avec une présence dans plus de 12 pays africains et un effectif de plus de 3 000 employés, NSIA est le premier groupe ivoirien de banque-assurance.

Leader impressionnant, Jean Kacou Diagou a considérablement contribué au développement des affaires en Côte d’Ivoire, mais surtout des assurances sur le continent. De 1991 à 1992, il a participé à la rédaction du code CIMA qui régit l’activité des assurances au sein des pays membres. Pendant 6 ans, de 1990 à 1996, il a présidé la Fédération des sociétés d’assurance de droit national africaines (FANAF) qui regroupe près 214 sociétés membres. Pendant 11 ans de 2005 à 2016, il a dirigé la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) et de 2010 à 2017, il a été à la tête de la Fédération des Organisations Patronales d’Afrique de l’Ouest (FOPAO). Pour ses nombreuses réalisations, il a reçu de nombreux prix et distinctions.

Au-delà des affaires, Jean Kacou Diagou est un homme pieux qui a composé et réalisé plusieurs albums religieux. Par son dévouement pour le travail bien fait et son engagement pour l’excellence, il est la preuve qu’avec des valeurs sur le continent, on peut accomplir des choses extraordinaires.

[Source : Ivoire CEO, Mérimé Wilson]

Anna BIANG NGALLY, la passion pour le développement du capital humain.

. A la tête de la Direction du Capital Humain de la Banque Internationale du Cameroun pour l’Epargne et le Crédit (BICEC) depuis Juillet 2019, elle milite continuellement pour que les efforts faits par les différentes institutions de formations locales soient reconnus. Un engagement digne du manager proactif qu’elle est mais surtout du leader et coach exécutif certifié qu’elle se prépare à devenir.

Lire plus »
Tony Elumelu, le banquier philanthrope.

Suivant son parcours, l’homme a fait montre de ses capacités intrinsèques pour décrocher un poste d’analyste débutant à la All States Trust Bank pourtant réservé à cette époque à un diplômé 2.1. Son savoir-faire et sa détermination lui ont valu quelques temps après le mérite d’accéder au poste de directeur de succursale dès l’âge de 27 ans.

Lire plus »

A la une

Anna BIANG NGALLY, la passion pour le développement du capital humain.

. A la tête de la Direction du Capital Humain de la Banque Internationale du Cameroun pour l’Epargne et le Crédit (BICEC) depuis Juillet 2019, elle milite continuellement pour que les efforts faits par les différentes institutions de formations locales soient reconnus. Un engagement digne du manager proactif qu’elle est mais surtout du leader et coach exécutif certifié qu’elle se prépare à devenir.

Lire plus »
Tony Elumelu, le banquier philanthrope.

Suivant son parcours, l’homme a fait montre de ses capacités intrinsèques pour décrocher un poste d’analyste débutant à la All States Trust Bank pourtant réservé à cette époque à un diplômé 2.1. Son savoir-faire et sa détermination lui ont valu quelques temps après le mérite d’accéder au poste de directeur de succursale dès l’âge de 27 ans.

Lire plus »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page