Afrique Empowerment

Plural Performance Program

Talk Motivation Conference

banner-2.jpg
Oulimata SARR, une financière au cœur de la lutte pour l’autonomisation des femmes en Afrique.
Inspire Greatness

Oulimata SARR, une financière au cœur de la lutte pour l’autonomisation des femmes en Afrique.

La tête sur les épaules, les idées très claires et surtout précises, Oulimata Sarr veille au grain dans 24 pays d’Afrique. Et ce, en dirigeant et soutenant la mise en œuvre stratégique des causes d’ONU Femmes qui sont : l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes et des filles, ...

Oulimata SARR, une financière au cœur de la lutte pour l’autonomisation des femmes en Afrique.

Partagez:

Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on facebook
Facebook

Ce n’est plus un doute, encore moins une chimère. L’investissement dans l’autonomisation économique des femmes africaines est une solution viable et durable capable de contribuer grandement à l’éradication de la pauvreté et favoriser dans la même lancée, la croissance des économies des Etats africains. Aujourd’hui, les femmes apportent une contribution énorme à l’économie du continent, que ce soit au sein des entreprises, dans les exploitations agricoles ou encore par leur travail de mère et de femme au foyer. Cependant, bon nombre de femmes restent encore touchées de manière disproportionnée par la pauvreté, la discrimination, l’analphabétisme et parfois l’exploitation. Une image qui ne saurait rendre joyeuses des femmes leaders telles qu’Oulimata Sarr qui, de par sa position, ses compétences et ses multiples initiatives, lutte d’arrache-pied au quotidien afin de contribuer à l’amélioration de la condition de la femme africaine. Mentor et experte en finance, elle est depuis 2019, à la tête du bureau régional Afrique de l’Ouest & Central d’ONU Femmes.

La tête sur les épaules, les idées très claires et surtout précises, Oulimata Sarr  veille au grain dans 24 pays d’Afrique. Et ce, en dirigeant et soutenant la mise en œuvre stratégique des causes d’ONU Femmes qui sont : l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes et des filles, l’autonomisation des femmes et la réalisation de l’égalité entre les femmes et les hommes en tant que partenaires et bénéficiaires du développement économique, des droits de l’homme, de l’action humanitaire, de la paix et de la sécurité. Une importante responsabilité qui cadre à la fois avec sa grande expérience (30 ans d’expérience professionnelle dont 22 ans dans le développement du secteur privé dans les marchés émergents) mais également sa contribution significative en tant que Mentor, dans plusieurs programmes internationaux visant le développement des femmes.

Elle a été à cet effet, Présidente Afrique du concours de plan d’affaires de l’Initiative des femmes de Cartier (2016-2019) et Mentor Vital Voices du Programme‎ mondial des ambassadeurs en 2016. Elle est également à ce jour, Mentor de la Fondation Cherie Blair avec laquelle elle a participé au programme Women in Business en 2013. Autant dire que c’est une véritable femme leader africaine qui, à l’aube du 21e siècle compte bien mettre son expertise au service des minorités féminines en proie à de multiples difficultés empêchant leur plein épanouissement.

Née et grandit au Sénégal, Oulimata Sarr a fait ses études supérieures tout d’abord au Canada, à l’École des Hautes Etudes Commerciales de Montréal (HEC Montréal). Diplômée en 1992, elle termine ses études à l’Université de Bedforshire en Grande-Bretagne, par une maîtrise en administration des affaires en 2002. Sa carrière, elle la débute sa carrière chez Ernst & Young Senegal en qualité de Senior Auditor puis, s’envole pour l’Afrique du Sud où en huit ans, occupera les fonctions de Chief Financial Officer chez Interair South Africa. En Mars 2005, elle rejoint la Société Financière Internationale, une institution membre du Groupe de la Banque Mondiale où en dix années, elle va contribuer à la croissance du secteur privé des pays d’Afrique, nécessaire au développement économique du continent.

Femme engagée et amoureuse des challenges, elle choisira en 2016, de se mettre au service du développement économique des femmes africaines en rejoignant ONU Femmes en qualité de Conseillère Régionale Afrique de l’Ouest & Central sur l’autonomisation économique des femmes. Et depuis lors, elle a gravit les échelons et en est devenue trois ans plus-tard, la Directrice Régionale Par ailleurs membre fondateur et membre du conseil d’administration d’Africa 2.0, une organisation panafricaine de la société civile, composée de jeunes et de leaders émergents d’Afrique s’employant à favoriser le développement sur le continent, Elle est également membre du Cartier women’s Initiative Awards pour l’Afrique Sub-Saharienne et membre de l’African Leadership Network (ALN).

Rédigé par: Christian OTSONG

A la une

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page